logo-web-transparent.png

06.50.63.85.28

Droits réservés © Handifeel's

Rechercher
  • Aude Rey

DONNONS LA PAROLE A .... GAURAV !



Aujourd’hui, nous poursuivons notre série d’interviews destinées à donner la parole aux personnes qui sont la source de nos articles et de notre travail quotidien, à savoir : les personnes en situation de handicap. En effet, à chaque fin d’article, je vous invite à aller plus loin dans la recherche d’informations sur le sujet évoqué et surtout à aller à la rencontre des personnes concernées par ces problématiques. J’ai donc décidé de mettre en pratique ces conseils et de partager avec vous ces paroles d’hommes et de femmes qui nous entourent et qui sont les mieux placés pour parler des réalités qu’ils rencontrent.


Nous continuons donc notre route et partons à la rencontre de Gaurav, jeune homme diplômé en Science de l’informatique et ingénierie, que nous avons rencontré lors d’une journée Job Dating organisée par Handifeel’s.


Ne pouvant pas nous rencontrer facilement, nous avons travaillé cette interview par mails. L’objectif étant de laisser la parole à Gaurav, je lui ai envoyé une série de questions sur lesquelles il était libre de répondre ou non, voire d’ajouter des questions ou des commentaires. Et voici ses réponses…


1/ Gaurav, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Expliquez-nous votre parcours, parlez-nous de vos compétences, d’où vous venez et ce que vous recherchez aujourd’hui ?


Je suis JALAN Gaurav, je suis né en Inde et arrivé en France en 2015, il y a donc cinq ans. Je suis sourd et ma langue de communication est la langue des signes, l’anglais et le français écrit. J’ai l’habitude de communiquer avec des personnes entendantes car c’est l’environnement principal dans lequel j’ai évolué au cours de mes anciennes expériences professionnelles. J’ai un diplôme en sciences et ingénierie de l’informatique obtenu en Inde ainsi qu’une licence de commerce obtenu à l’université de Shobhit en Inde. Suite à ces diplômes, j’ai travaillé pendant 6 ans au sein du service comptabilité d’Accenture Services Private Limited. Ensuite, je suis arrivé en France. Je suis actuellement à la recherche d’un emploi dans le secteur de la comptabilité.


2/ Vous êtes donc à ce jour à la recherche d’emploi, pouvez-vous nous expliquer les difficultés que vous avez rencontré ou que vous rencontrez ?


C’est un secteur que je connais bien car j’ai exercé pendant 6 ans chez Accentures en Inde. En arrivant, en France mes expériences n’étaient pas reconnues. Alors j’ai décidé de faire la preuve de mes compétences, de ma rigueur et de ma motivation. J’ai fait des stages comme assistant au Pôle financier de la mairie de Castelmaurou puis comme assistant responsable de comptabilité à l’Alliance Française de Toulouse. La plus grande difficulté que je rencontre est liée à la langue puisque je ne maîtrise pas le français à la perfection…pour l’instant, mais je rappelle que je maîtrise parfaitement l’anglais!


3/ Abordez-vous le sujet du handicap au cours de vos entretiens de recrutement ou les recruteurs l’abordent-ils ? Comment cela se passe-t-il ? Qu’en ressort-il ?


Lorsque j’effectue des entretiens, je suis toujours accompagné d’un interprète, j’aborde donc systématiquement ma surdité dès le départ. Cela dit, je n’ai pas été confronté à de quelconques réticences liées à mon handicap de la part des employeurs.


4/ Pouvez-vous nous parler de votre handicap et des aménagements nécessaires, le cas échéant ?


Je suis sourd de naissance mais je ne vois pas cela comme un handicap. Je parle une autre langue (la Langue des Signes Française), c’est tout. Pour le reste, ma vie est semblable à celle des entendants. J’ai peut-être plus besoin de repères visuels, c’est tout.

Concernant les aménagements nécessaires, j’ai besoin d’un interprète dans des situations précises (passer un coup de fil pour démarcher une entreprise, traduire des rendez-vous, des contenus de formation) mais, pour le reste, je mène une vie ordinaire.


5/ Avez-vous déjà été confronté à des difficultés du fait de ce handicap ?


Non, je n’ai jamais été confronté à des difficultés du fait de mon handicap.


6/ Quel regard portez-vous sur l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés ?


Je trouve que la loi sur l’obligation des employeurs à embaucher 6% de personnes handicapées est une bonne chose mais ça n’est pas suffisant. 6%, c’est peu. C’est curieux de ne pas embaucher plus de personnes en situation de handicap car, ce n’est pas parce qu’on souffre d’un handicap qu’on ne peut pas travailler ou que notre cerveau ne fonctionne pas bien.


7/ Avez-vous entendu parler de la loi « Liberté de choisir son avenir professionnel », qui comprend un volet sur le Handicap important ? Pensez-vous que cette loi va avoir un impact différent au niveau de la vie des personnes en situation de handicap, et plus particulièrement du niveau d’employabilité des personnes reconnues travailleurs handicapés ?


Non, je n’ai pas entendu parler de la loi « Liberté de choisir son avenir professionnel ».


8/ Je ne sais pas si vous êtes très présent sur les réseaux mais d’une façon générale quel regard portez-vous sur tout ce qui se passe actuellement autour du « handicap » ? Pensez-vous que les mentalités sont vraiment en train d’évoluer ou croyez-vous plutôt à des effets d’annonces avec peu d’impacts concrets sur la réalité des personnes concernées ?


Je trouve que les mentalités évoluent. Avant, il n’y avait pas de loi sur le handicap mais aujourd’hui, les choses changent. Il reste du travail à faire mais dans l’ensemble c’est positif.


9/ Aujourd’hui, que manque-t-il selon vous ou qu’aimeriez-vous proposer pour vraiment agir et améliorer la situation des personnes en situation de handicap ?


Ce qu’il faudrait, c’est que la société prenne conscience que le handicap n’est pas un frein pour s’intégrer socialement ou professionnellement. Ce que je veux dire, c’est qu’il faut un changement d’état d’esprit pour s‘ouvrir à la richesse et à la diversité.


10/ Je vous laisse le mot de la fin pour conclure cette interview….


Je suis ravi d’avoir pu répondre à ce questionnaire et j’espère qu’il donnera une image plus nette du handicap. Ce qui est important pour moi maintenant, c’est d’assurer mon avenir professionnel.


Merci beaucoup Gaurav pour ce témoignage et pour le temps que vous nous avez accordé. Nous vous souhaitons le meilleur pour votre recherche d'emploi et la suite de votre parcours. L'équipe Handifeel's va continuer à vous accompagner dans cette démarche et nous espérons qu'elle puisse aboutir très vite.


Chers lecteurs, n'hésitez pas à nous contacter si vous avez une opportunité pour Gaurav et à partager cet article!


N’hésitez pas à nous suivre sur LinkedIn et Facebook et retrouvez l'ensemble de nos prestations sur notre site.

31 vues