Rechercher
  • Angélique Debarros

DONNONS LA PAROLE A ... SARA !

Après avoir donné la parole à Antoine et Thomas, place maintenant à Sara.


Nous avons croisé le chemin de Sara dans le cadre d’un recrutement pour un de nos clients.

Lumineuse, volontaire et motivée, Sara nous a rapidement conquises.

Reconnue travailleur handicapé suite à une usure professionnelle physique, elle nous livre les détails de son parcours.


1/ Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour, mon nom est Sara. J'ai 42 ans, je suis mariée et mère de 3 enfants.


2/ Expliquez-nous votre parcours, d’où venez-vous et que recherchez-vous comme poste aujourd’hui ?

Je viens du Togo. J’ai obtenu mon diplôme d’infirmière accoucheuse là-bas en 2001 puis j’ai exercé pendant 8 ans. Je suis arrivée en France en 2009. J'ai travaillé comme agent à domicile auprès de personnes âgées et de familles.

Suite à des difficultés de santé, j’ai fait une demande de RQTH qui a été acceptée. Il m’a fallu me réorienter dans un domaine moins pénible physiquement.

J'ai donc fait une formation d'employée administrative et d'accueil au CRIC, et je suis aujourd’hui titulaire du titre professionnel.

Actuellement je cherche un poste dans le domaine de l’accueil et de l’administratif.


3/ Vous êtes à ce jour à la recherche d’un emploi, pouvez-vous nous expliquer les difficultés que vous avez rencontrées ou que vous rencontrez aujourd’hui pour y parvenir ?

Les difficultés rencontrées sont :

- Le manque d’expérience professionnelle, je n’ai pas encore eu de première expérience salariée et cela m’est souvent reproché, pour autant, si personne ne me laisse ma chance je ne vais pas y arriver !

- Le niveau Bac souvent demandé, que je n’ai pas encore, mais que je suis bien décidée à obtenir.


4/ Pouvez-vous nous parler de votre handicap et des aménagements nécessaires ?

J’ai beaucoup forcé physiquement durant mes expériences professionnelles d’infirmière et d’aide à domicile. J'ai donc des douleurs lombaires qui me forcent à alterner les positions assise et debout. Le port de charges lourdes est également contre-indiqué.

En aménagement, il me faut un siège confortable et réglage avec accoudoirs, et si possible, un repose-pieds.


5/ Avez-vous déjà été confrontée à des difficultés du fait de ce handicap ?

Non


6/ Pourquoi avez-vous décidé de faire la demande d’une RQTH ?

J'ai fait la demande d'une RQTH car j'ai été licenciée pour inaptitude lors de mon précédent emploi et cette démarche m’a été conseillée.


7/ Abordez-vous le sujet du handicap au cours de vos entretiens de recrutement ou les recruteurs l’abordent-ils ? Comment cela se passe-t-il ? Qu’en ressort-il ?

Concrètement, je ne parle pas de mon handicap à moins que les recruteurs l’abordent.


8/ Pensez-vous qu’il est important de l’aborder en entreprise ou au contraire, qu’il vaut mieux le dissimuler ?

Je pense que le mieux, c'est d'en parler, Mais après, je me demande toujours si ça ne va pas entraver ma candidature, je fais donc le choix de ne pas en parler.


8/ Quel est votre objectif professionnel à long terme, que rêveriez-vous d’exercer comme profession ?

Mon objectif est d’acquérir de l'expérience et intégrer une entreprise. Mon rêve serait de faire une formation de secrétaire assistant médico- social (SAMS ) ou accueil relation clients usagers (ARCU) et obtenir ce niveau Bac.


Merci beaucoup à Sara pour ce témoignage et pour le temps que vous nous avez accordé. Nous vous souhaitons le meilleur pour votre recherche d'emploi et la suite de votre parcours. L'équipe Handifeel's va continuer à vous accompagner dans cette démarche et nous espérons qu'elle puisse aboutir très vite.

Chers lecteurs, n'hésitez pas à nous contacter si vous avez une opportunité pour Sara, à consulter son profil LinkedIn et à partager cet article!

N’hésitez pas à nous suivre sur LinkedIn et Facebook et retrouvez l'ensemble de nos prestations sur notre site.



logo-web-transparent.png

06.50.63.85.28

Droits réservés © Handifeel's