logo-web-transparent.png

06.50.63.85.28

Droits réservés © Handifeel's

Rechercher
  • Aude Rey

DONNONS LA PAROLE A...ELEONORE

Mis à jour : févr 29

Illustration Eléonore DESPAX : Droit au but!

Nous poursuivons notre série d’interviews destinées à donner la parole aux personnes qui sont la source de nos articles et de notre travail quotidien, à savoir : les personnes en situation de handicap. En effet, à chaque fin d’article, je vous invite à aller plus loin dans la recherche d’informations sur le sujet évoqué et surtout à aller à la rencontre des personnes concernées par ces problématiques. J’ai donc décidé de mettre en pratique ces conseils et de partager avec vous ces paroles d’hommes et de femmes qui nous entourent et qui sont les mieux placés pour parler des réalités qu’ils rencontrent.


Nous continuons donc notre route et partons à la rencontre de Eléonore DESPAX, Illustratrice, diplômée des Arts Décoratifs, et rencontrée au détour d’une conversation avec un de ses amis sur LinkedIn. En effet, suite à une demande de contact que je qualifierais au départ d’« anodine » me voici aujourd’hui partie à la découverte de l’univers d’Eléonore et de son blog « Les belles endormies ». Merci Malik pour ce partage, cette mise en relation et surtout tous les échanges qui ont découlé de cette première demande de contact.


Eléonore habite Montpellier. Nous avons donc démarré par un échange téléphonique afin de faire connaissance et d’échanger autour de nos parcours et activités respectifs. La simplicité de cette rencontre, le récit de son parcours et des différents projets qui rythment sa vie aujourd’hui m’ont donné envie d’aller plus loin et de présenter à tout notre réseau Eléonore.


Ne pouvant nous rencontrer dans l’immédiat, nous avons travaillé cette interview par mails. L’objectif étant de laisser la parole à Eléonore, je lui ai envoyé une série de questions sur lesquelles elle était libre de répondre ou non, voire d’ajouter des questions ou des commentaires. Et voici ses réponses…


1/ Eléonore, pouvez-vous vous présenter ?


Bonjour, je suis officiellement peintre illustratrice depuis 1999, date de mon diplôme aux arts décoratifs de Strasbourg mais je dessine depuis que ma plus tendre enfance.

Le dessin, la peinture sont vraiment mes moyens d’expression.


2/ Vous êtes en situation de handicap moteur, à quel moment le handicap est apparu dans votre vie ?


Le handicap est apparu suite à un accident à Strasbourg à l’âge de 25 ans.

J’étais toute jeune diplômée et je commençais mon travail d’illustratrice en dessinant dans la presse jeunesse, pour des affiches de festival et en parallèle je travaillais dans un centre de loisir pour enfants en tant qu’animatrice.


Parlez-nous votre parcours, comment tout ceci a cheminé ?


J’ai eu la chance d’avoir un métier totalement adapté à une situation de handicap ce qui n’est pas le cas de tout le monde du coup je n’ai pas eu de reconversion professionnelle à faire.

Même si je n’ai jamais arrêté de peindre et dessiner, la rééducation m’a pris beaucoup de temps ; il faut retrouver son autonomie et apprendre à vivre en fauteuil dans une société qui n’est pas vraiment adaptée.


En général, le handicap induit plus de fatigabilité, de douleur physique et pas mal d’ennui de santé qui vous demande parfois de rester allongée, de passer des séjours à l’hôpital ou en centre de rééducation.


Enfin, chacun est différent sur ce sujet.


3/ Est-ce que votre regard sur le handicap a changé ou évolué ? Quel regard portez-vous sur le handicap en général ?


Au début, je ressentais plus de colère ou étais plus vindicative sur les sujets d’injustice. En même temps, cette rébellion est importante car cela fait évoluer les choses. Toute minorité doit se battre pour ses droits et contre l’injustice.

Mais en même temps cette colère amène parfois de l’amertume et n’est pas toujours constructive.

La position victimaire ne fait rien avancer.

Mieux faut allier douceur et fermeté dans sa quête d’une société plus inclusive.


4/ Abordez-vous le sujet du handicap au cours de vos entretiens de recrutement ou pensez-vous qu’il faille l’aborder ? Comment cela se passe-t-il ? Qu’en ressort-il ?


Je ne cache jamais mon handicap mais je pense aussi avoir un des rares métiers ou l’on se fiche totalement du handicap.

En général, dans le milieu artistique, vous êtes recherché pour votre talent, peu importe votre situation.

En revanche, c’est peut-être moins le cas dans les métiers de scène mais je ne suis pas bien placée pour en parler.


5/ Loi & handicap : êtes-vous au clair avec le contexte juridique, légal qui entoure le handicap aussi bien sur le volet personnel, que professionnel ? Savez-vous où vous informer, où trouver l’information ?


Dans le cadre de mon métier qui est déjà particulier c’est vrai que parfois j’ai eu du mal à comprendre quel pouvait être mon statut de santé.

Ce n’est pas toujours évident de savoir ou se positionner et de trouver les personnes ou institutions capables de nous répondre clairement.


6/ Quel regard portez-vous sur l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés ?


Je suis totalement pour une société inclusive et je pense que l’insertion de personnes handicapées dans le milieu professionnel ne peut être que bénéfique pour une entreprise.

Une personne handicapée peut tout à fait avoir les mêmes compétences voire des compétences supérieures à une personne valide, c’est juste une question de personne, d’intelligence, de volonté et pas de handicap.

Bien sûr, il existe différents types de handicap mais même dans le cadre de handicap mental, cela peut contribuer à plus d’humanité et une meilleure ambiance entre employés. Dans beaucoup de sondages, cela a déjà été prouvé.

Certaines sociétés embauchent 80 % de personnes en situation de handicap comme la société de films institutionnels et publicitaires « Séquences clés productions ». C’est admirable !


7/ Je ne sais pas si vous êtes très présente sur les réseaux mais d’une façon générale quel regard portez-vous sur tout ce qui se passe actuellement autour du « handicap » ? Pensez-vous que les mentalités sont vraiment en train d’évoluer ou croyez-vous plutôt à des effets d’annonces avec peu d’impacts concrets sur la réalité des personnes concernées ?


Je sens que malgré tout les mentalités évoluent mais rien n’est jamais complètement acquis et il faut rester vigilant.

Les lois sur le handicap ne sont pas toujours respectées, tant dans le milieu du travail que dans les lois sur l’accessibilité.

Des personnes en situation de handicap influentes sont parfois utilisées avec tambours et trompettes pour parler du handicap dans les médias mais n’est-ce pas parfois que de la poudre aux yeux ? Est-ce que cela veut vraiment dire que les choses évoluent en profondeur ? Et que les personnes handicapées qui vivent dans des conditions précaires vont être prises en compte ? Que l’état va être vigilant sur le respect des lois visant l’accessibilité des lieux ou l’embauche de personnes handicapées ?

Je n’ai pas de réponse toute faite mais je me pose la question.


8/ Aujourd’hui, que manque-t-il selon vous ou qu’aimeriez-vous proposer pour vraiment agir et améliorer la situation des personnes en situation de handicap ?


Je trouve que les institutions comme les mairies devraient plus avoir à cœur d’encourager les initiatives positives concernant le handicap.

Faute de loisirs accessibles, beaucoup de personnes handicapées restent chez elles. Or l’inclusion de tous commence par la confrontation aux autres.

L’être humain est un être social et n’est pas fait pour rester enfermé donc l’idéal serait de créer plus de structures accessibles à tous pour que chaque personne puisse développer du bien être par la pratique du dessin, de la danse inclusive, du yoga adapté ou autres loisirs.


9/Quels sont vos projets ? Est-ce que le handicap intervient dans votre manière d’envisager votre pratique artistique ?


A partir de 2008, j’ai créé un blog de dessins humoristiques « Les belles endormies » pour parler du quotidien en fauteuil mais d’une manière plus légère que le ton parfois plombant employé vis à vis du handicap.

Par la suite, j’ai répondu à de nombreuses demandes pour différentes associations ou entreprise concernant ce dessin d’humour et de sensibilisation.

De plus en plus, j’ai envie d’utiliser mes armes pacifiques qui sont mes crayons et mes pinceaux pour parler du handicap.


Il y a tant à dire…


Et depuis un an, j’ai bénéficié d’une aide de la fondation de la Banque Populaire pour travailler sur un projet d’exposition ; « Le carnet de voyage intérieur ».

Le sujet étant ; mettre en image les états émotionnels et le cheminement intime que j’ai traversé depuis l’émergence de mon handicap.

La première exposition étant à la médiathèque de Gignac du 28 février au 28 mars 2020 et j’espère qu’elle aura longue vie !


Merci beaucoup Eléonore pour ce témoignage et pour le temps que vous nous avez accordé. Nous vous souhaitons le meilleur et un grand succès pour votre 1ère exposition et pour tout le reste ! Tenez-nous au courant.


Chers lecteurs, découvrez vite le site internet d’Eléonore sur www.eleonoredespax.com et suivez-la sur son blog de dessins humoristiques www.eleonoredespax.com/lesbellesendormies.


N’hésitez pas à nous suivre sur LinkedIn et Facebook. Retrouvez plus d’informations et de témoignages sur notre blog et découvrez l'ensemble de nos prestations sur notre site.